5 erreurs coûteuses à éviter en souscrivant un prêt personnel

Tous les prêts personnels disponibles sur le marché peuvent ne pas être les mêmes en termes de coûts associés et autres aspects.

5 erreurs coûteuses à éviter en souscrivant un prêt personnel

Les prêts personnels sont souvent la facilité de financement préférée des personnes à court d’argent, non seulement pour atteindre leurs objectifs de vie, mais aussi pour les renflouer en cas d’urgence. Aucune obligation de mettre en gage une quelconque garantie, des taux d’intérêt compétitifs, des durées de remboursement allant jusqu’à cinq ou dix ans et la possibilité d’un traitement et d’un décaissement rapides des prêts sont quelques-unes des raisons de sa popularité.


Cependant, il est important que vous preniez des décisions financières éclairées lors de la demande de tout type de prêt afin d’éviter toute mauvaise surprise par la suite. Afin de vous aider à cet égard, voici quelques erreurs coûteuses que vous devriez éviter lors de la souscription d’un prêt personnel.

1. Ne pas comparer les options

Tous les prêts personnels disponibles sur le marché peuvent ne pas être les mêmes en termes de coûts associés et autres aspects. En tant que tel, ne pas comparer les produits de prêt pourrait être risqué. Vous pouvez facilement comparer les options sur un comparateur en ligne en fonction de votre éligibilité et de vos exigences. Vous ne devez pas non plus ignorer les offres pré-approuvées proposées par votre banque et la place de marché en ligne que vous avez choisie pour des décaissements de prêts plus rapides. Le taux d’intérêt applicable, le montant maximal du prêt, les frais de traitement, les options de tenue, les conditions d’éligibilité, la facilité de traitement des prêts numériques, etc. pourraient être quelques critères de comparaison.


En ce qui concerne les taux d’intérêt, voici les taux d’intérêt des prêts personnels les plus bas actuellement proposés par certaines des principales banques du pays. Notez que le taux d’intérêt qui vous est applicable pourrait être plus élevé en fonction de votre âge, de votre revenu, de votre profession, de votre côte de crédit, du montant du prêt ou de toute autre condition du prêteur que vous avez choisi.

2. Ne pas vérifier votre scoring crédit avant de demander un prêt personnel

Votre scoring de crédit est l’un des principaux moyens d’évaluer votre solvabilité par les prêteurs. Si votre score est supérieur à 750-800, vous pouvez bénéficier des taux d’intérêt les plus bas disponibles sur les prêts personnels, entre autres avantages. Cependant, s’il est bien inférieur à 750, votre taux d’intérêt applicable sera probablement beaucoup plus élevé que les taux disponibles les plus bas, ce qui se traduira au mieux par des IME plus élevés et au pire par un rejet de la demande. A ce titre, vous devez vérifier votre scoring crédit avant de demander un prêt personnel pour pouvoir profiter des meilleures conditions de remboursement de prêt. Si ce n’est pas à la hauteur, vous devez d’abord prendre des mesures correctives, telles que l’effacement de toutes les cartes de crédit en souffrance et autres crédits en cours pour améliorer votre scoring crédit. Notez qu’il est également conseillé de comparer vos options, mais ne postulez que pour l’offre qui répond le mieux à vos besoins, car chaque demande pourrait entraîner une enquête sérieuse qui pourrait réduire votre scoring crédit.


3. Ne pas lire les petits caractères du prêt

Différents prêteurs ont des conditions différentes sur les